puceActualités par secteur

puceActeurs

puceAnalyses

 

Popularité-Notoriété

L’objet de cette étude fut de déterminer la popularité ou la notoriété de pôles de compétitivité par deux approches (126) (119).

La première consistant à mesurer le nombre de résultats ramenés par Google en fonction des termes (liés aux pôles de compétitivité) indexés par ceux-ci et ceci en fonction du temps. Cela pouvant donner une indication sur le nombre de pages publiées et indexées par cet outil (à l’erreur d’indexation près).

L’autre étant de connaître les termes (liés aux pôles de compétitivité) les plus recherchés par les internautes sur Google (popularité des pôles).

===============================================

Nombre de résultats ramenés par Google (« Notoriété »)

Qu’il s’agisse de surveiller l’évolution d’un produit concurrent, l’image de son organisation ou les rumeurs du marché, une courbe de tendance sur une échelle temporelle reste ce qui se fait de mieux. Des solutions de qualité professionnelle existent, telles que Webformance Watch et surtout Datops avec son fameux service Periclès mais leur tarification les destine à de grandes entreprises.

Sans prétendre à la puissance de traitement des solutions évoquées ci-dessus, un service en ligne gratuit nous a permis d'effectuer des suivis de tendances sur le long terme.

S’il est évident que les résultats obtenus ne doivent pas devenir les arguments principaux d’un processus décisionnel ils peuvent en revanche permettre d’évaluer des options et de conforter des choix.

Cette analyse a été effectuée à l’aide de G-Metrics (125).:

Le site G-Metrics observe les variations dans le nombre de résultats fournis par Google sur son moteur de recherche pour un mot clé donné, jour après jour.

Il faut tenir compte du fait que le nombre de résultats retourné par Google est souvent très approximatif. Aussi, le moteur de recherche pourra très bien afficher des chiffres différents d’un jour à l’autre, même si l’index a été inchangé entre temps

G-metrics est un service simple et facile à utiliser. Il permet d’ouvrir un espace privé et d’y générer autant de requêtes que l’on souhaite. Elles sont lancées quotidiennement sur Google et leur résultat génère un graphique.

Le problème principal de ce service est qu’il est directement dépendant des résultats du moteur de recherche qu’il interroge et donc de ses imperfections en terme d’indexation ainsi que des stratégies mises en place par certains pour accroître artificiellement leur positionnement (spamdexing, splogging,…).

On obtient cependant les très grandes tendances.

Par ailleurs l’impossibilité de « désambiguïser » les mots-clés par une approche sémantique peut amener à générer des résultats moins fiables.

L’analyse a été réalisée sur la période allant du 23/08/2006 au 29/01/2007

Suivi des pôles de compétitivité :

Pôle
Aerospace Valley
Alsace Biovalley
Axelera
Cosmetic Valley
Elopsys
EMC2
Enrrdis
I-trans
Lyon Urban Trucks & Bus 2015
Lyonbiopôle
Magnytude
Mecatronic
Meditech Santé
Minalogic
Minatec
Mov’eo
Norm and Deal
Normandy Motor Valley
Nutri Valley
Orphème
P2SE
Performance 2010
Pin Maritime du futur
Pôle de compétitivité
Prod’innov
Qu@limed
System@tic
Techtera
Trimatec
Up-Tex
Valorial
Vestapolis
Viameca
Vitagora

Une moyenne des résultats a été réalisée sur la période considérée.

Referencement

On constate que si l’on ramène les termes indexés à l’ensemble des termes liés aux pôles de compétitivité, le terme « pôles de compétitivité » arrive en première place suivi dans l’ordre par « Aerospace Valley », « Cosmetic Valley » et « I-trans ».

En ne tenant pas compte de ces quatre premiers termes prioritaires, on obtient la proportion suivante :

Referencement2

Les quatre prochains termes par ordre d’importance sont « Emc2 », « Nutri Valley », « Minatec » à égalité avec « Normandy Motor Valley ».

Il est logique de trouver le terme « pôles de compétitivité » en première place car lors du référencement d’un pôle quel qu’il soit l’auteur aura pris soin d’utiliser ce terme général.

Les termes suivants donnent par contre une information sur le nombre de pages référençant un pôle de compétitivité donné sur la période considérée.

==============================================================
Termes recherchés dans les moteurs (« Popularité »)

L’évolution des requêtes (autour du concept des pôles de compétitivité) posées par les internautes sur les moteurs de recherche a été suivie par terme de recherche et par mois.

Les deux outils gratuits qui ont été utilisés sont les suivants :

- Inventory d’Overture (127)

- Keyword Search Engine (128) (129)

Keyword Search Engine est un outil d’audit de mots clés. Il donne une indication du positionnement du mot clé, à savoir, si celui-ci est souvent saisi sur le web (francophone ou mondial) par les internautes.

Cela nous a permis de mesurer l’attrait d’un pôle particulier par rapport aux autres.

Les termes recherchés par les internautes concernant les pôles de compétitivité ont été suivis entre juillet 2006 et début décembre 2007.

Les noms des pôles suivis ont été les suivants :

Nom du pôle
Aerospace Valley
Alsace Biovalley
Cosmetic Biovalley
Elopsys
Méditech Santé
Minalogic
Minatec
Mov’eo
Orphème
Techtera
Trimatec
Valorial
Vestapolis
Viameca
Vitagora

La variation de la recherche de ces pôles par les internautes en fonction du temps donne le graphe suivant :

Popularite1

On remarque que le pôle « Minatec » a été, pour cette période, celui le plus recherché avec une pointe en novembre 2006.

Les autres pôles recherchés se regroupent quasiment dans un même peloton avec quasiment de faibles variations du nombre de requêtes en fonction du temps.

Sur la distribution suivante, on constate mieux cette observation en ramenant le nombre total de requête par pôle sur la période considérée:

Popularite2

Nous avons pu mettre en évidence les pôles les mieux référencés sur un moteur de recherche essentiel ainsi que ceux les plus recherchés.

 

encre