puceActualités par secteur

puceActeurs

puceAnalyses

 

Divers

Les actualités dans ce secteur se rapportent, entre autres, aux thèmes suivants :

- élevage du cheval, filières équines, races équines
- sports, tourisme
- industries de la connaissance...

17/11/2007

Déplacement au salon du cheval 2007

Le Conseil des Chevaux de Basse-Normandie propose aux professionnnels un déplacement au Salon du Cheval, le jeudi 6 décembre 2007. Départ de Caen à 6h30 - retour vers 22h. Transport autocar + entrée au Salon : 25 €. Places limitées – Réservez dès maintenant vos places à l'aide du coupon ci-joint.

http://www.chevaux-normandie.com/

==============================================

04 novembre 2007

Serious Games Sessions Europe

Le 3 décembre 2007 à Lyon, France, aura lieu pour la 3ème année consécutive, le Serious Games Sessions Europe.

Cet événement unique en France et précurseur sur cette thématique rassemblera une fois encore l’ensemble des ...

Le CNC accompagne la création de contenus multi-supports

Date limite de remise de dossiers : 15 octobre 2007

http://www.imaginove.fr/Actualites.416.0.html

===============================================

04 août 2007

La Lettre de la FNSF n°4 vient de paraître

Dans la Lettre Normande n°4, retrouvez toute l'actualité de la FNSF, les événements hippiques, Test de la démarche qualité, la démonstration de compostage, ventes d'Addington, les conseils pratiques...

Télécharger le document
E-mail : aleray.fnsf@wanadoo.fr

http://www.chevaux-normandie.com/pknewsw1.php?rub=&num=0&an=00000047

===============================================

23/07/2007

L´Etat enterre définitivement le pôle de compétitivité "Glisse"

Le projet de pôle de compétitivité autour de la "Glisse" n’a pas été retenu lors du dernier Comité interministériel

La compétition de surf en cours à Biarritz n’en sera pas perturbée. Il en est autrement de l’ensemble des acteurs économiques, des chercheurs, des organismes publics et privés, du monde de la glisse du Pays Basque, mobilisés depuis plusieurs années maintenant, pour faire aboutir la création d’un "pôle de compétitivité glisse" (surf, skate, ski/snow).

Las, le gouvernement vient d’enterrer définitivement leurs espoirs. Le Comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires (CIACT) présidé par le Premier ministre, le 5 juillet dernier, n’a pas accordé le label "pôle de compétitivité" au projet. Ni les financements publics qui vont avec.

"Une très mauvaise nouvelle" selon la CCI du Pays Basque, qui remarque avec les autres CCI de la Région qu’aucun label supplémentaire n’est accordé, et que certains pôles liés à l’aéronautique et au spatial s’installent ailleurs et "vont brouiller durablement la lisibilité internationale du pôle aquitain et midi-pyrénéen". Les multiples sous-traitants locaux du secteur apprécieront.

Promesse non tenue

La demande de pôle Glisse était pourtant placée en tête des projets éligibles. Mieux, alors ministre délégué à l’Aménagement du territoire, Christian Estrosi avait pourtant assuré les acteurs locaux (tel Quiksilver) lors de son déplacement au Pays Basque que le label était acquis. C’était le gouvernement précédent; il est aujourd'hui secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer.

Un enterrement si l’on en croit le Figaro économie, puisque le gouvernement entend remodeler cet automne sa politique d’aménagement du territoire. Quant aux autres pôles de compétitivité (71 dans l’hexagone, 3 en Aquitaine, aucun au Pays Basque nord) ils seront éventuellement reconduits en 2008 après un bilan détaillé.

Un pôle de compétitivité se définit officiellement "comme la combinaison, sur un espace géographique donné, d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche publiques ou privées, engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets innovants". Le Pays Basque sud en compte 15.

Ce cluster (comme disent les Anglo-Saxons) avait pour ambition de se développer au Pays Basque et de rayonner sur la côte landaise et sur la montagne pyrénéenne. Après une étude de faisabilité positive en décembre 2005, le dossier avait été constitué et défendu par les entreprises Quiksilver, Rip Curl, Billabong, O’Neill, Cinex et Stark SurfBoards, les centres de formation ou de recherche comme l’Université de Bordeaux-II, l’Université de Pau, la Fédération Française de Surf, l’Ecole Supérieure des Technologies Industrielles Avancées (ESTIA), les organismes publics comme le Conseil régional, Conseil général 40 et 64, la CCI,...

Seuls la CCI et le Conseil régional ont officiellement réagi. Pas forcément de quoi faire beaucoup de vagues.

http://lejournal.euskalherria.com/idatzia/20070713/art203274.php

encre